Courant janvier 2015, le statut d’auto-entrepreneur devrait être mis en place au Maroc.

Une commission parlementaire a discuté jeudi 25 septembre 2014 les dispositions légales d’application du projet qui avait été validé par la loi de finances 2014.

L’objectif étant de créer un cadre juridique « allégé » pour éradiquer l’économie informelle qui plombe le pays.

Le statut s’adresse aux personnes physiques exerçant une activité professionnelle à titre individuel et dont le montant du chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas 500 000 dirhams pour les activités commerciales, industrielles et artisanales et 200 000 dirhams pour les prestations de services.

Elles devront s’acquitter d’un impôt égal à 1 % du chiffre d’affaires encaissé pour les activités commerciales et à 2 % pour les prestations de services.

Share Button